Les travaux du Programme Diffa N’Glaa officiellement lancés le 25 janvier prochain

Le 25 janvier prochain, c’est la date prévue pour le lancement des travaux de Diffa N’Glaa 2020 dans le cadre du programme de la modernisation des villes à travers la fête tournante de 18 décembre. Les conditions du démarrage de ces travaux ont été remplies d’après l’examination des points par le Comité Interministériel d’Orientation du Programme de modernisation des villes réunis le vendredi 10 janvier dernier sous la présidence du premier ministre Birgi Rafini, président du comité.

Cette rencontre  été en outre portée sur la validation du logo Diffa N’Glaa qui a reçu l’aval des autorités locales et de tous les présidents des autres programmes. A l’instar des autres fêtes tournantes, les travaux du présent programme se résument en cinq volets dont entre autres les infrastructures de voiries et d’assainissements, les infrastructures de logement de hautes personnalités, les infrastructures administratives, celles des services de base, les infrastructures sportives culturelles, les places et espaces verts ; les infrastructures économiques et touristiques a expliqué M.Lawan Marouna, président du comité d’organisation du Diffa N’Glaa.

Pour la réalisation de ce programme, M.Lawan Marouna a aussi plaidé auprès du Comité Interministériel pour une majoration du coût de 60 à 80% et ainsi réviser à la hausse l’allocution budgétaire de 10 milliards habituellement accordée par programme à au moins 18 milliards de FCFA. Selon lui, c’est sur cette base que le présent comité a estimé le coût total des actions prioritaires du programme Diffa N’Glaa. Pour justifier cette requête, le président du comité a évoqué comme arguments : la fermeture de la frontière avec le Nigeria, les difficultés d’accès aux matériaux de construction, l’insécurité de la zone, le coût du transport et les inondations récentes.

Apres l’intervention de Lawan Marouna, le président du Comité Interministériel d’Orientation du Programme de modernisation des villesBirgi Rafini a donné la parole aux présidents des autres comités de faire le point sur les actions réalisées, celles qui sont en cours ainsi que les difficultés rencontrées.

Mina Abda (stagiaire) pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*