Le Niger se dote d’une autorité de régulation nucléaire en prélude à son programme électronucléaire

Le gouvernement nigérien a adopté mercredi en conseil des ministres un projet de loi sur la création d’une Autorité de Régulation et de Sûreté nucléaires (ARSN), dans la perspective de la mise en oeuvre du programme électronucléaire national du pays, a-t-on appris jeudi de source officielle à Niamey.

L’ARSN a pour missions notamment de « veiller à la réglementation, au contrôle, à l’information, ainsi qu’à la sensibilisation du public sur les sujets se rapportant à la radioprotection, à la sûreté et à la sécurité nucléaires « , précise le communiqué officiel.

Le gouvernement a estimé que compte tenu du caractère « extrêmement sensible et hautement stratégique » du domaine nucléaire, le choix des personnes à placer à la tête des organes de gouvernance de l’autorité doit reposer sur « des critères de rigueur et de qualifications spécifiques au secteur ».

Le Niger, grand producteur mondial d’uranium, ambitionne de mettre en oeuvre très prochainement un programme électronucléaire pour assurer son indépendance énergétique, annonce-t-on de source officielle à Niamey.

Ce programme, « permettra au Niger de disposer à terme de sa propre centrale électronucléaire et d’intégrer ainsi le cercle des pays disposant d’énergie électronucléaire, disait le Premier ministre Brigi Rafini, à l’occasion d’une réunion technique entre une mission de l’Agence internationale pour l’Energie atomique (AIEA) et les membres du comité technique national pour le programme électronucléaire réunis autour de la Haute autorité nigérienne à l’énergie atomique (HANEA), en avril 2018 à Niamey.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*