Le meurtrier de l’agent d’une société de transfert d’argent n’est autre que le soudeur du quartier

Depuis quelques jours, un fait divers macabre qui s’est déroulé à Arlit domine la chronique sur les réseaux sociaux. tout a commencé dans la matinée du 26 mai 2018 quand, aux environs de 10h 30mn, les agents de la Direction Départementale de la Police Nationale d’Arlit ont été saisis par le chef d’agence de la compagnie de transfert d’argent Nita pour leur signaler le meurtre d’une de leurs agents, la nommée Ramatou Moumouni.

Dépêchés sur les lieux, les agents ont découvert le corps sans vie de la jeune dame baignant dans son sang derrière le comptoir. Son corps présente plusieurs coups de couteau et le couteau est resté planté dans sa gorge. Le lendemain, les enquêteurs se sont rendus une fois de plus sur la scène de crime pour la suite des investigations.

Mais comme ils ont oublié la clé de l’agence, ils ont requis les services d’un soudeur qui tient un atelier non loin de là. Et là ce fut le coup de poker !

En effet, pendant que le soudeur sciait le cadenas avec son outil, un des enquêteurs a remarqué une blessure récente sur son indexe droit. Interrogé sur l’origine de sa blessure, l’intéressé déclare en tremblant qu’il s’était fait blesser la veille en travaillant dans son atelier. Cette réponse n’étant pas satisfaisante, les enquêteurs l’ont conduit au commissariat pour pousser l’interrogatoire.

Une perquisition à son atelier a permis de saisir la somme de 225.000F cachés dans un angle et une autre perquisition à son domicile a permis de retrouver deux billets de 10.000F tachés de sang. Confondu par des indices, tout aussi concordants qu’accablants, le mis en cause n’eût d’autre choix que d’avouer qu’il était l’auteur du meurtre.

Le mobile du crime, on le connait : le goût prononcé des jeunes pour l’argent facilement gagné.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*