Kidnapping de l’opposant malien Soumaïla Cissé : son parti fait le point de la situation

Me Demba Traoré, secrétaire à la communication de L’Union pour la République et la Démocratie (URD) a tenu un premier point de presse le jeudi 26 Mars 2020 au quartier général du parti d’opposition concernant l’enlèvement de son président   et Chef de file de l’opposition malienne, M. Soumaila Cissé et des membres de sa délégation. Ces ont fait l’objet d’un kidnapping le Mercredi 25 mars entre 15h et 16 heures. L’objectif de ce face à face avec la presse est de faire le point et informer l’opinion nationale et internationale sur l’évolution de la situation.

En effet le président Soumaila Cissé accompagné de sa délégation composée de 12 personnes comprenant des membres du parti venu de Bamako et ceux de Niafunké en campagne électorale pour les législatives du 29 mars sont tombés dans les mains de ravisseurs le Mercredi 25/ mars entre 15h et 16 heures sur la route allant de Sarafere à Koumaïra dans le cercle de Nianfunké au Mali.

Comme à leurs habitudes les ravisseurs ont scindé en deux la délégation. Un groupe de 05 personnes, comprenant trois blessés par balle ainsi que la dépouille du garde du corps du président Soumaila Cissé a été libéré et se trouve présentement à niafunké.

Le deuxième groupe au nombre de 07 personnes, dont le président Soumaila Cissé n’est pas encore libéré. « Aux dernières nouvelles ils se portent bien » a-t-il dit.

A cet effet « une cellule de crise a été rapidement mise sur place, elle est constituée par des responsables de l’URD et des membres du cabinet du chef de file de l’opposition. Elle a dépêché une délégation auprès de la famille du défunt afin de partager sa douleur » a-t-il ajouté.

Me Demba Traoré a également informé que le Comité de crise mis en place s’est entretenu avec les responsables de la Minusma, et qu’elle a reçu la visite du Premier ministre, du ministre des affaires étrangères ainsi que de très nombreuses personnalités de la classe politique et de la société civile.

Par ailleurs le gouvernement malien, et les forces partenaires du Mali, préoccupés par la situation se sont tous engagés pour que le chef de file de l’opposition et les autres membres de sa délégation soient retrouvés sains et saufs. Le président de la république du Mali SEM Ibrahim Boubacar Keita exhorte toutes les bonnes volontés à s’impliquer d’avantage pour que lui et sa délégation soient libéré et informe que toutes les dispositions sont déjà prises pour les retrouver. La Minusma s’est engagée à ramener à Bamako le corps du défunt ainsi que les blessés.

« La cellule de crise tiendra régulièrement informée l’opinion sur l’évolution de la situation »  a promis le secrétaire à la communication de l’URD.

Almoustapha Danguida pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*