Festival de l’Aïr 2020 : le tourisme au service de la paix et du développement

Les activités marquant la 15ème édition du Festival de l’Aïr placée sous le thème : « Tourisme : Facteur de paix et de développement » ont  pris fin ce dimanche 16 janvier 2020 à Iferouāne dans la région d’Agadez sous la présidence du Ministre du Tourisme et de l’Artisanat Ahmet Boto. A cette occasion, plusieurs  artisans et artistes nigériens ont été primé de par leur talent de danse, de chant et de confection des articles artisanaux.

Selon le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, ce festival constitue un cadre d’échange de promotion de la paix et de développement où  plusieurs personnalités et visiteurs nationaux et internationaux  sont enregistrés chaque année.

« Comme les éditions précédentes, de nombreuses personnalités ont rehaussé de leur présence l’éclat de la cérémonie. Le festival a également enregistré la participation d’un nombre important des visiteurs nationaux comme internationaux, cela montre à quel point le festival est un véritable cadre d’échange, de promotion de la paix et de développement, je saisis la présente occasion pour réitérer les remerciements du gouvernement et du peuple nigérien à l’endroit de tous ceux qui ont participé à ce grand rendez-vous d’Iferouāne » se réjouit le ministre.

Pendant trois jours, la commune d’Iferouāne a été rythmé par des expositions des articles artisanaux, des animations culturelles touareg à savoir le chant et danse de Tandé, la course des chameaux ou encore le Bianou qui a été acclamé par les participants. Le meilleur danseur de tandé, la meilleure chanteuse et le meilleur artisan ont été primés. Cette rencontre touristique a permis la création de plusieurs emplois, ce qui à la longue,  selon le ministre contribuera au Niger à la lutte contre la migration irrégulière.

« Mesdames et messieurs les festivaliers, au cours de ces trois jours d’instance activité, vous avez eu l’occasion d’apprécier la richesse, la diversité et la diversité de notre patrimoine culturel et touristique, l’engagement des plus hautes autorités de  notre pays à promouvoir la paix et la sécurité est une opportunité pour mon département ministériel de faire du festival de l’air un véritable pondu d’appel touristique qui permettra de relancer progressivement des activités touristique dans cette région ,cela contribuera à lutter contre la migration irrégulière à travers la multitude d’emploi qui seront créés. D’ores et déjà je peux vous annoncer que mon département ministériel prendra toutes les dispositions pour la prochaine Edition du festival se tienne dans des bonnes conditions » a conclu le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat Ahmet Boto.

Mina Abda (stagiaire) pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*