Fermeture des frontières nigérianes : le président Burkinabé missionné pour amadouer Buhari

Six mois après la fermeture des frontières du Nigéria avec ses voisins, une nouvelle réunion s’est tenue le samedi 15 février 2020 à Ouagadougou. Au terme des travaux, un rapport a été transmis à Marc Christian Kaboré, président du Burkina Faso et président du comité de la CEDEAO chargé d’étudier et de proposer des solutions à la fermeture des frontières du Nigéria. Cette nouvelle réunion a rassemblé les pays concernés par la fermeture des frontières terrestres du Nigéria dont le Bénin, le Niger, la Côte d’Ivoire et le Ghana. L’objectif principal de cette réunion qui a également mobilisé les ministres en charge des commerces desdits  pays, est de trouver une solution durable aux préoccupations de la plus grande économie d’Afrique de l’Ouest.

Selon Jean Claude Kassi Brou, Président de commission de la CEDEAO, il était question « de parvenir à une solution acceptable par toutes les parties et proposer des actions pour la réouverture rapide des frontières terrestres du Nigeria pour la libre circulation des marchandises ».

Dans cette situation, c’est Salou Djibo, l’ancien président du Niger et président de la Task-force de la CEDEAO pour la libre-circulation des biens et des personnes, qui a été chargé de proposer des solutions de sortie de crise et a présenté un rapport à Rock Marc Christian Kaboré, le Président du Faso. Dans ce rapport le général Salou Djibo, fait plusieurs propositions :

Il suggère l’extension de la carte nationale d’identité biométrique à coût réduit à tous les citoyens pour un document de voyage simple et commun de l’espace CEDEAO ;  l’organisation de patrouilles conjointes le long des frontières ; la création d’un comité suivi évaluation des trois pays que sont le Bénin, le Niger et le Nigeria ainsi que la création d’un comité de facilitation des échanges. Ces propositions rejoignent celles déjà faites par le comité tripartite des trois pays et déjà en cours d’exécution.

Les conclusions de cette rencontre de Ouagadougou ont été transmises au président du Burkina, président du nouveau comité spécial sur la fermeture des frontières. Ce dernier devrait se charger de discuter avec ses pairs de la CEDEAO des nouvelles propositions en vue d’une réouverture des frontières du Nigéria.

Depuis le 20 août 2019, les frontières du Nigéria avec ses voisins dont le Bénin et le Niger sont fermées. Les autorités du Nigéria ont annoncé que cela entrait dans le cadre d’un exercice de sécurisation conjointe et qu’il vise à lutter contre la contrebande, le trafic des armes et le banditisme.

Almoustapha Danguida pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*