Femmes et Medias : un monitorage du GMMP afin de mesurer la place des femmes dans les médias

La globalisation de la communication et l’introduction des nouvelles technologies de l’information donnent aux médias la possibilité d’apporter une contribution historique à la promotion de la femme. Cela étant, l’ensemble des médias, écrits, visuels, audio et électroniques, ne fournissent pas une représentation équilibrée de la diversité de la vie des femmes et de leur contribution à la société. C’est dans ce cadre que le  GMMP Niger (Global Media Monitoring Project) en français « Projet mondiale pour le monitorage dans les médias », a organisé le mercredi 30 septembre à Niamey, une séance de monitorage complet avec différents médias présents.  Cette séance vise à déterminer grâce à un codage la représentativité des femmes et des dimensions d’égalités entre les sexes dans les médias d’informations.  Le monitorage a été guidé par Yvette Dovi Hamadou, coordinatrice du GMMP Niger et point focal du réseau inter Africain des Femmes Médias genre et développement.

D’entrée, Yvette Dovi Hamadou, Coordinatrice du GMMP Niger, a soumis les dix (10) journalistes présents à un exercice. Il s’agissait pour chacun d’eux, à partir d’un journal local imprimé, d’énumérer et de comparer le nombre d’articles de femmes journalistes apparus et le nombre d’articles d’hommes journalistes apparus. Constat fait, le nombre d’articles de femmes journalistes apparus était plus faible que celui des hommes. Cette inégalité de la présence des femmes est commune à l’ensemble des medias, avec des nuances assez faibles. Les médias « modernes » notamment les sites d’informations en ligne ne se démarquent pas.

Pour une meilleure organisation du monitorage, les participants ont été divisés en quatre (4) groupes. Un groupe “ Radio“, un “audiovisuel“, un autre “presse écrite“ et un “journalisme en ligne“. Chacun des groupes a procédé  à une lecture minutieuse de plusieurs sujets de journaux écrits, audio, et visuels, afin de mesurer la place des femmes dans les medias au cours d’une même journée. Tous sont parvenus à des résultats unanimes et convergents de ces enquêtes : que ce soient dans tous médias, en termes d’articles ou d’illustrations, la gente féminine est peu représentée.

Cette activité réalisée tous les cinq (5) ans par le Global Media Monitoring Project depuis 1995, à lieu à travers 71 pays du monde. En 2015, les femmes ne représentent que 24,1% des personnes entendues et vues dans les médias. Un chiffre peu rassurant puisqu’en 2010, elles étaient 28,3%. Si les journalistes féminines sont de plus en plus présentes, c’est la représentation de la femme dans les medias qui est problématique. En effet les hommes sont beaucoup plus mis en avant que les femmes, cela même au niveau des images.

Les medias façonnent notre monde, comme le font les femmes, en tant que puissants agents de changement pour tous les secteurs d’activité de la société. Il est temps qu’elles soient plus médiatisées et que leurs faits d’armes soient mis en avant sur les petits écrans et via les ondes sonores.

Fatouma Akiné pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*