Etat d’urgence sanitaire : la coalition Citoyenne pour la République qualifie de « liberticides » les mesures prises par le Gouvernement

Dans une déclaration rendue publique le jeudi 15 octobre, la coalition Citoyenne pour la République CCR- Karial Mutuncin Kassa (Défense de la dignité de la République en haussa), s’est plainte du vote par le parlement  de la loi sur l’état d’urgence sanitaire et sécuritaire.

Cette nouvelle coalition composée de partis politiques, de syndicats et de diverses associations, vise selon ses initiateurs, à restaurer les valeurs fondamentales de la République, à défendre la Constitution, à promouvoir la bonne gouvernance ainsi qu’à consolider l’Etat de droit et la démocratie. Pour les responsables du nouveau front, ces principes sont aujourd’hui bafoués par le régime de Mahamadou Issoufou dont elle a brossé une gestion des plus sombres dans la déclaration qui a été rendue publique au cours du lancement de la Coalition.

Dans cette déclaration, il est remarqué que la CCR qualifie de « liberticides » les mesures prises par le Gouvernement du Niger dans le cadre de la lutte contre la pandémie de las Covid-19. Il est à rappeler que le 02 octobre 2020, les autorités nigériennes ont renouvelé pour trois (3) mois l’état d’urgence nationale sanitaire qui a été décrété depuis le 27 mars 2020. La CCR souligne également qu’un plan de riposte chiffré à 1400 milliards de FCFA a été établi par l’exécutif nigérien. Une somme jugée scandaleuse par la CCR-Karial Mutuncin Kassa.

Cette coalition estime que c’est pour « continuer son exercice de dilapidation des ressources publiques » que le Gouvernement a soumis au Parlement un projet de loi portant état d’urgence nationale sanitaire et sécuritaire. Les membres de ce mouvement sont donc montés au créneau pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les écarts du gouvernement nigérien dans la gestion de la crise née de la pandémie du nouveau coronavirus.

Fatouma Akiné pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*