Elections générales : prestation de serment pour deux membres de la CENI

Les deux représentants de la Majorité auprès de la Commission Electorale Nationale  Indépendante (CENI)  à savoir Hassane Hamidou et Kasso Salissou ont presté serment sur le livre saint de leur confession ce mardi 11 février 2020  dans la salle d’audience de la Cour Constitutionnelle de Niamey. C’était en présence du président de ladite cour Bouba Mahamane, des membres de  l’institution chargée des élections et des membres de leurs familles.

« jurant solennellement de respecter la constitution, de respecter et de faire respecter les lois électorales, de respecter et de faire respecter l’indépendance de la Commission électorale nationale indépendante, de respecter loyalement les fortes conditions que nous sommes investis, de ne jamais trahir ou travestir les légitimes attente du peuple nigériens en matière électorale, de veiller à la régularité et à la transparence des opérations électorale, de reprendre ni  cautionner aucune initiative tendant à fausser les résultats consultations électorales et référendaires, de nous conduire en tout comme un fidèle  et loi serviteur  de la Nation, en cas de parjure que nous subissions les rigueurs de la loi », ont clamé les  deux représentants de la Majorité auprès de la Commission électorale nationale  indépendante (CENI).

Par cette prestation de serment, les deux membres permanents  de la CENI Hassane Hamidou et Kasso Salissou pour six (6) ans renouvelable une seule fois sont renvoyés par le président de la cour constitutionnelle dans l’exercice de leur fonction.

Hassane Hamidou, l’un des deux représentants s’est saisi de l’occasion pour exprimer sa joie mais aussi son engagement pour mener à bien sa mission : « Ce qui nous anime aujourd’hui c’est d’abord une fierté de pouvoir assumer ces lourdes responsabilité. Nous allons nous atteler et essayer de faire le  maximum de nous pour que la CENI ait un peu plus de tonus et aille de l’avant.   Que les gens aient confiance en la CENI. Nous allons essayer  de  faire en sorte que tout le monde puisse concourir dans la même direction et que les résultats qui seront issus de ces élections soient acceptés par le peuple nigérien » a-t-il conclu.  

Mina Abda (stagiaire) pour niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*