Diffa N’Glaa : le Comité d’Organisation signe une convention de partenariat avec l’ORTN

Le président du Comité d’Organisation de la Fête Tournante de la République du Niger du 18 Décembre 2020 ou Programme « Diffa N’Glaa », M. Abdou Lawan Marouma, et le Directeur Général de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger (ORTN), M. Seydou Ousmane, ont procédé, ce lundi 15 juin 2020 à Niamey, à la signature d’une convention de partenariat devant régir les rapports entre les deux organes.

A travers ce partenariat, le Comité Diffa N’Glaa attend de l’ORTN des actions qui vont amener les populations à s’approprier le programme et aider, par la même occasion, le comité à travers une organisation participative, à offrir la plus belle des fêtes au public du Niger et du monde dans la paix, la sécurité et l’allégresse.  
Après avoir paraphé les documents dudit partenariat, le président du comité Diffa N’Glaa a indiqué que cette cérémonie solennelle marque de début d’une série de signatures de convention avec les partenaires du Comité d’organisation de l’édition 2020 de la Fête tournante du 18 Décembre, marquant le 62ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger.
M. Abdou Lawan Marouma a ensuite informé que le programme triennal de modernisation de la ville Diffa initié à l’occasion vise à faire de cette capitale régionale une ville dotée de plusieurs infrastructures répondant aux normes internationales, comme ce fût le cas des autres chefs-lieux des régions.
Le président du Comité Diffa N’Glaa de souligner, qu’au cours des trois années de mise en œuvre du Programme Diffa N’Glaa, ce sont près de cent (100) milliards de francs CFA qui seront investis pour la construction d’infrastructures à même de moderniser la ville de Diffa et ses alentours.
D’après Abdou Lawan Marouma, depuis le lancement des travaux par le Premier Ministre le 25 janvier 2020 à Diffa, une latence apparente s’est certes installée et a même été prolongée par la pandémie à coronavirus, qui a limité toutes les rencontres et tous les déplacements. Mais, a-t-il assuré, « le Comité d’organisation Diffa N’glaa ne s’est pas du tout reposé. Nous avons tout mis en œuvre pour que les différentes entreprises adjudicataires soient sélectionnées, que les contrats soient signés et que les chantiers démarrent effectivement ».
Pour le cas spécifique des médias, M. Abdou Lawan Marouma a annoncé que le programme prévoit un certain nombre d’investissements visant à moderniser le cadre de travail des journalistes et  améliorer la performance de leurs représentants régionaux, même après la fête tournante du 18 décembre .
« Le comité a engagé les travaux de construction d’une nouvelle maison de radio et de télévision, grâce à l’extension de l’existant et où les services régionaux de l’ORTN, de l’ONEP et de l’ANP seront tous dans les conditions optimales d’assurer leur travail régalien de couverture des événements locaux », a précisé le président du Comité d’organisation de « Diffa N’Glaa ».
Pour sa part, le Directeur Général de l’ORTN, M. Seydou Ousmane, a remercié le président du Comité Diffa N’glaa pour le choix porté sur son organe pour la couverture médiatique de la fête tournante et  a réitéré son engagement à faire une parfaite réussite sur le plan couverture médiatique. Sur ce point, il a informé qu’au niveau du Ministère de la Communication, un comité d’évaluation des fêtes précédentes de la République est déjà mis en place afin de capitaliser les expériences acquises et de faire une parfaite réussite pour la fête Diffa N’Glaa.
Le programme de modernisation des villes chefs-lieux des régions du Niger, note-t-on, est initié à l’occasion de la célébration de la proclamation de la République du Niger le 18 Décembre 1958 afin de les doter d’infrastructures modernes. Diffa, à l’extrême sud-est du pays, recevra cette année les différentes festivités après Dosso Sogha, Maradi Kolliya, Agadez Sokni, Tahoua Sakola, Zinder Saboua et Tillabéry Tchandalo.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*