Brigi Rafini visite les établissements de confinement des cas de COVID-19

Le Premier Ministre visite les établissements de confinement des cas suspects de coronavirus et de prise en charge des patients : SE Brigi Rafini rencontre le personnel de l’Hôtel Gawèye et  de L’Hôpital Général de Référence

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a effectué, dans l’après-midi d’hier, une série de visite, sur des sites de confinement des personnes qui ont été en contact avec des malades du coronavirus  et de prises charge de ces derniers.  Il s’agit de l’Hôtel Gawèye, du Village chinois et de l’Hôpital Général de Référence de Niamey. Le Premier ministre était accompagné des ministres de la Santé publique, M. Illiassou Maïnassara,  du Tourisme, M. Ahmed Boto, du gouverneur de Niamey, M. Hassane Karanta et des responsables de la Police Nationale, des Sapeurs-Pompiers et  de la Protection Civile.

Partout où la délégation est passée, elle a été accueillie par les responsables des établissements et s’est entretenue avec les agents des lieux. A l’Hôtel Gawèye, qui est réquisitionné par l’Etat, pour confiner les personnes qui ont été en contact avec les malades de coranavirus, le premier ministre a salué le patriotisme des agents dudit hôtel. Il leur a exprimé le soutien et l’encouragement du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou, qui tient beaucoup au respect des différentes consignes données, dans le cadre de la prévention de cette maladie, pour « le sacrifice et le don de soi, dont ils ont fait montre, pour avoir accepté d’accueillir et d’aider leurs frères et sœurs nigériens, qui ne sont pas malades. Mais qui obéissent à certaines règles édictées par les plus hautes autorités nationales ». « Ces personnes doivent séjourner dans cet hôtel pendant un certain temps. Je vous invite donc à rester à leur disposition, plus que vos habituels clients. Car elles ont besoin de votre attention et pour cela vous avez aussi droit à toute la protection dont vous avez besoin, en témoigne parmi vous de personnel de santé, des médecins comme des infirmiers. C’est aussi l’occasion de les saluer, qui, de la même manière jours et nuits sont à l’œuvre pour soulager toutes ces personnes. Nous sommes dans une situation inédite et chacun doit se donner, pour sauver nos frères, pour sauver notre pays », a déclaré  Brigi Rafini. « Ainsi, avec l’aide de Dieu et la volonté de chacun d’entre vous, nous sommes presque certains que nous allons nous en sortir. Nous sommes à votre écoute pour le moindre besoin et vous pouvez compter sur la solidarité du gouvernement », a-t-il assuré.

La seconde visite à conduit la délégation du premier ministre au niveau du Village chinois, où 40 chambres sont en train d’être réhabilité pour servir à la mise en quarantaine d’éventuel cas suspects du coronavirus. Des explications ont été fournies au premier ministre sur l’état d’avancement des travaux, qui ont démarré le samedi 21 mars dernier et qui sont prévus finir vendredi prochain. SE Brigi Rafini a donné des instructions pour améliorer, encore plus ce cadre d’accueil d’éventuelles personnes en quarantaine.

La dernière étape de la visite du Premier ministre et sa délégation, a été l’Hôpital Général de Référence, où les deux cas confirmés de malades du Covid 19 ont été hospitalisés. Une petite réunion a regroupé les visiteurs et la Direction dudit établissement sanitaire. D’amples explications ont été données sur l’état de santé de deux patients, qui est stable, selon le directeur de l’hôpital. Il a indiqué que son hôpital possède 11 lits pour la prise en charge des cas avérés. Cependant, il est prévu 500 lits pour augmenter la capacité d’accueil des malades de cette pandémie et environ 5.000 lits pour l’ensemble du territoire national. Le Directeur de l’hôpital a salué l’effort du gouvernement pour la mise à la disposition de cet hôpital de tout le nécessaire pour la prise en charge de cette maladie qui inquiète tout le monde.

«Il s’agit de respecter les consignes pour nous protéger tous», lance SE Brigi Rafini

Après toutes ces visites le Premier ministre a lancé un vibrant appel, à tous les citoyens et résidents au Niger, à la responsabilité individuelle et collective, pour une observance stricte des mesures édictées par les autorités et cela dans l’intérêt de tous. « Certes, nous avons le personnel soignant requis, mais il faut les aider en respectant, comme il se doit, en respectant les directives sanitaires qui ont été édictées. Nous en appelons à la conscience et au sens de responsabilité aussi bien individuelle que collective, de tous nos concitoyens, pour le respect desdites consignes, celles d’hygiène de distanciation, d’éviter le regroupement, même lorsqu’il s’agit de prière », a invité SE Brigi Rafini. A l’endroit de ceux qui sont réticents à obtempérer aux directives, notamment celles liées au regroupement au niveau des lieux de cultes, le premier ministre leur dit : «Respectez ces consignes ! C’est vital ! C’est absolument vital ! ». « Nous n’avons jamais dit qu’il ne faut pas prier mais il s’agit pour chaque croyant de faire ses obligations pas de manière collective, pas en se rassemblant. C’est tout ce qui a été dit. D’ailleurs des grandes instances mondiales islamiques ont pris ce type de décision. Par exemple, l’Arabie Saoudite a fermé toutes ses mosquées mais aussi d’autres pays comme le Maroc, l’Algérie et bien d’autres ont fait de même. Pourquoi n’allons-nous pas nous aligner au reste de la Ummah islamique. Soyons raisonnable ! Chers concitoyens, nous vous supplions, car nous ne voulons pas passer par la force. Nous voulons que de manière volontaire et spontanée, que vous respectiez ces consignes. C’est pour votre intérêt, votre bien, le bien collectif », a plaidé le premier ministre. Les  personnes qui refusent de respecter ces consignes, se positionnent comme un danger pour le reste de la société, a-t-il expliqué. Il faut en être conscient. « L’Etat, qu’Allah a voulu mettre à la disposition de la société, a l’obligation de protéger tous les citoyens. C’est donc du devoir de l’Etat d’édicter des règles générales qui s’appliquent à tout le monde. On ne peut pas accepter qu’après avoir édicté des règles, générales applicables à l’ensemble de citoyens, qu’il y ait d’autres qui opposent de la résistance. Le conseil que nous leur donnons, c’est d’arrêter cette résistance et de se plier aux conseils et aux consignes des autorités, quelle qu’elles soient. Ils en seront certainement récompensés à l’au-delà. Il s’agit de respecter les consignes pour nous protéger tous », a déclaré  Brigi Rafini. Il a enfin conclu que : « Nous savons, hélas que cette situation n’est qu’à son début. C’est pour cela que le gouvernement met tout en œuvre pour réunir les capacités nécessaires afin de faire face à cette adversité. Il y a certes la volonté des uns et des autres mais il faut l’accompagner de prières. Nous ne le dirons jamais assez, vaut mieux prévenir que guérir».

Onep

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*