Assemblée nationale : ouverture de la seconde session budgétaire du parlement au titre de l’année 2020

Ouverture ce jour, 26 septembre 2020 en présence du Premier Ministre, Chef du gouvernement,  Brigi Rafini de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2020 à l’Assemblée Nationale. Au cours de cette session budgétaire les députés examineront le projet de budget soumis à leur appréciation, ceci afin de parvenir aux équilibrages nécessaires à la meilleure allocation possible des ressources.

Dans son allocution à l’ouverture de ladite session, le Président de l’Assemblée Nationale, SEM Ousseini Tinni a d’abord tenu à réitérer sa compassion ainsi que celle de l’ensemble des députés,  à l’endroit des sinistrés  des pluies diluviennes qui se sont abattues sur le pays : « A travers l’ensemble de notre pays, nos infrastructures et notre cadre de vie sont assez peu adaptés à une pluviométrie excessive comme celle de la présente année. La conséquence c’est la généralisation des inondations, des confins du Sahara aux rives du fleuve Niger. Devant cette situation, le bureau de notre institution a fait part de toute sa compassion à l’endroit de nos compatriotes victimes, à un titre  ou à un autre de ces catastrophes.»

Le Président de l’Assemblée Nationale nigérienne a souligné qu’après les premières solutions d’urgences, l’institution qu’il dirige, encourage le gouvernement à engager des réflexions profondes pour chercher des solutions naturelles et renforcer les résiliences face aux changements climatiques qui alternent des situations extrêmes de sécheresse et d’inondation. Et qu’il fallait des investissements lourds sur plusieurs décennies. Il s’agira selon lui, d’un projet pharaonique incluant le désensablement des cours d’eaux, l’intensification généralisée sur la lutte contre la désertification et la refonte totale des plans d’urbanisme.

Le démarrage des travaux de l’Assemblée est également marqué par la rentrée des classes qui interviendra le 15 Octobre prochain. En cette occasion SEM Ousseini Tinni a félicité les acteurs de l’éducation : « c’est pour moi l’occasion de féliciter tous les acteurs de l’éducation pour avoir réussi à sauver l’année scolaire précédente avec des résultats finaux acceptables. J’exhorte les plus hauts responsable de tous les niveaux d’enseignement à s’assurer que les écoles publiques et privées se rejoignent dans la recherche de la qualité des apprentissages ».   Au chapitre sanitaire le Président de l’assemblée Nationale n’a pas manqué d’évoquer la pandémie de la covid-19 qui sévit   « je me réjouit des résultats de la lutte collective que nous avons conduite tous ensemble. Cependant, comme le proclament régulièrement les autorités en charge de la santé, le virus circule toujours. Certes plus lentement chez nous, mais plus vite dans les pays avec lesquels nous entretenons des relations suivies. La vigilance reste donc de rigueur  s’agissant notamment des flux migratoires. Mais aujourd’hui en matière de santé si nous observons une certaine accalmie relativement  au coronavirus, nous devons aussi  rapidement que possible porter le combat vers la malaria et les autres maladies dont la propagation va de pair avec la multiplication des eaux stagnantes».

  Aussi, il s’est prononcé sur le fait actuel qui attire l’attention de tous, notamment l’atmosphère de pré campagne : « les choses doivent pouvoir être simples. Il suffira d’organiser une saine compétition ou il n’est requis que la force des arguments soutenus par un programme. S’il y a un affrontement, il ne peut que rester strictement verbal ».

Enfin, les députés  en commission comme en plénière examineront le projet de budget qui leur ai soumis au cours de cette session. Ainsi la plénière de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2020 prendra fin dès la fin de la conférence des Présidents. 

Hamadou Moussa Fatahou pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*