Afrique: l’une des régions du monde où la reprise post-Covid-19 sera la moins forte, selon la Banque mondiale

L’Afrique n’oubliera pas de sitôt l’année 2020 qui est l’une des plus difficiles jamais enregistrées et qui continuera de laisser des séquelles économiques dans les deux prochaines années. En effet, le continent sera malheureusement l’une des régions du monde où la reprise sera la moins forte.

Après une année 2020, marquée par une récession de 4,3% à l’échelle globale, à laquelle seuls de rares pays dans le monde ont échappé, 2021 s’annonce sous de bons auspices, selon les prévisions de la Banque mondiale rendues publiques hier mardi 5 janvier. L’économie mondiale devrait progresser de 4% à 5%, affirment les prévisionnistes de la BM, tirée par la croissance qui sera observée un peu partout sur la planète. Mais ce sont avant tout la Chine et les pays d’Asie du Sud-est qui vont continuer à battre les records. Après avoir échappé à la récession avec une performance de 2% de son PIB 2020, l’Empire du milieu connaîtra une croissance de 7,4% en 2021. Alors que l’Indonésie pourrait faire légèrement mieux avec une prévision de 7,9%.

Selon la Banque mondiale, l’Afrique subsaharienne est l’une des parties du monde où la reprise sera la plus laborieuse. Les pays au sud du Sahara, après avoir enregistré une récession au taux de 3,7% en 2020, auront du mal à dépasser une croissance de 2,7% en 2021 et de 3,3% en 2022. C’est dire que les choses continueront d’être relativement compliquées concernant la reprise.

Cette situation s’explique par les difficultés du géant Nigérian, première économie de toute l’Afrique, qui ne devrait enregistrer qu’une hausse de 1,1% de son PIB 2021, alors qu’il vient de subir un recul de 4,1% de la création de richesse du pays. En revanche, pour l’Afrique du Sud, l’heure sera à la croissance plutôt forte, ce qui permettra de compenser une part des pertes de l’année passée. En effet, la Banque mondiale prévoit une hausse de 3,3% du PIB de la Nation arc-en-ciel, après la dégringolade de 7,8% de 2020.

Dans cette région, c’est le Kenya, le Rwanda, la Côte d’Ivoire et le Botswana qui enregistreront les croissances les plus fortes cette années, avec respectivement une hausse de 6,9%, 5,7% et 5,5% pour les deux derniers. Maurice ferme le top 5 avec 5,3% de croissance.

Le Sénégal et le Ghana auront beaucoup plus de peine que leur voisin ivoirien en 2021, avec respectivement une amélioration de 3,5% et 1,4% de leur PIB.

Plus difficile encore sera la reprise pour des pays comme l’Ethiopie (0% en 2021) ou l’Angola (0,9%). Enfin pour les pays d’Afrique du Nord, la croissance devrait être forte dès 2021 dans pratiquement tous les pays, à l’exception de l’Egypte qui connaîtra un ralentissement. Il est attendu 5,8% de hausse du PIB en Tunisie, 4% au Maroc et 3,8% en Algérie. En revanche, l’Egypte, seul pays dans cette zone à avoir échappé à la récession, devrait enregistré une croissance de 2,7% seulement après ses 3,6% de 2020.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*