Afrique : l’agriculture commerciale résiste malgré les perturbations dues au COVID-19, selon un rapport

L’agriculture commerciale en Afrique a un avenir prometteur car les principaux acteurs défient les perturbations liées au COVID-19 en consacrant au secteur des investissements supplémentaires afin de propulser sa croissance, indique un rapport lancé mardi à Nairobi.

Compilé par l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), basée à Nairobi, et KPMG pour la région d’Afrique de l’Est, le premier rapport Perspectives de l’agroalimentaire en Afrique (Africa Agribusiness Outlook) estime que les chefs d’entreprises étaient prêts à défier les chocs liés à la pandémie pour mettre en place les nouveaux investissements nécessaires au maintien de la compétitivité.

« Nous pensons qu’il y a des opportunités pour les agroentreprises africaines pendant cette période, ce qui est sans précédent pour de nombreuses entreprises », a déclaré Agnès Kalibata, présidente de l’AGRA.

Elle a ajouté que les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement mondiales déclenchées par la pandémie avaient créé une lueur d’espoir pour les acteurs de l’agriculture commerciale africaine qui ont su tirer parti d’un marché local dynamique pour maintenir à flot des produits de base essentiels.

« L’effondrement des marchés mondiaux a conduit à la montée du mouvement ‘acheter local' », a déclaré Mme Kalibata.

« Il y a une chance d’optimiser les chaînes de valeur locales, contribuant ainsi à atténuer les effets dévastateurs de la pandémie sur l’économie », a-t-elle ajouté.

Plus de 40 % des 182 chefs d’entreprises de 16 pays africains qui ont contribué au rapport « Africa Agribusiness Outlook » se sont engagés à aller de l’avant avec des plans d’investissement en dépit de la pandémie.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*