1ère Edition du Festival International du Mil (festimil) à Niamey

La Première Dame Dr Lalla Malika a présidé ce jeudi 21 févier a l’académie des arts martiaux la première Edition du Festival International du Mil (festimil) .

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministère d’état de l’agriculture et de l’élevage , de la renaissance culturelle , le ministère de la santé publique et des institutions de recherche l’institut National dela recherche Agronomique du Niger (INRAN) et l’institut International de recherche sur les cultures des zones tropicales semi arides (ICRISAT).

L’objectif du festival est de donner une place de choix à la production du mil ,à lui donner de la visibilité et à le valoriser comme la campagne « Consommons Nigérien », cette rencontre a aussi pour vacation de donner une place de choix aux productions nationales. Le festimil est d’abord un festival gastronomique, culinaire et culturel autour de la culture du mil. C’est aussi et surtout un cadre d’échanges autour de la chaine de valeur du mil.

Deux jours durant , les professionnels de la production , de la commercialisation , de la transformation , de la nutrition et de la gastronomie rencontrent le grand public au travers de démonstrations , des ateliers culinaires , des concours , des débats , des dégustations, de diner de gala… ce rende vous se lance comme défis de faire du mil « smart Food » au Niger garantissant ainsi une nutrition saine , équilibrée et intelligente.

La Première Dame Dr Lalla Malika a rappelé que le mil, céréale adaptée aux sols pauvres et aux zones arides constitue l’aliment de base produit par nos laborieux agriculteurs et consommé par plus de 80% de notre population. Outre ses avantages du point de vue économique alimentaire et nutritionnel, le mil constitue une valeur culturelle qu’il faut protéger et promouvoir. 

C’est le lieu de dire que la première édition du FESTIMIL est une chance pour les Nigériens et la communauté internationale. Cette édition permettra à toutes et à tous de connaitre les extraordinaires vertus du mil surtout sur le plan nutritionnel pour les jeunes, les moins jeunes, les femmes allaitantes et même les malades.

Cette première édition enregistrera aussi des expositions vente des produits à base du mil, des expositions des variétés de mil, des concours culinaires des recettes, des conférences –débats, de la dégustation et un atelier culinaire « la fondation TATTALI IYALI sera toujours à vos cotés pour participer à la promotion, a la valorisation et à la vulgarisation de notre patrimoine commun. » .

Pour sa part le ministre d’état de l’agriculture et de l’élevage M. Albadé Abouba, « Depuis l’antiquité, nos sociétés ont fait du mil la base alimentaire dans l’espace du sahel en général et au Niger en particulier, en effet la production nationale du petit millet est l’ordre de quatre (4) millions de tonnes par an , ce qui représente environ 75% des céréales consommées au Niger . 

Il est transformé et consommé sous diverses formes, en bouillie, pate, couscous, galettes. Cependant, cette importante consommation du mil reste liée aux habitudes alimentaires ancestrales et à des méthodes de préparations traditionnelles sans en connaitre véritablement les vertus et les qualités nutritionnelles de cette céréale rustique et climato-résiliente. 

Les résultats des travaux de recherches démontrent qu’un grain de mil contient environ 10,6% de protéines, 5,1% de lipides, 66,7% d’amidon, 1,3% de fibres brutes et 1,9% d’éléments minéraux. L’apport en vitamines du mil est également appréciable de l’ordre de 0,22 mg de vitamines A par 100g de grains. Cette option cadre parfaitement avec les axes de l’initiative 3N de son excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l’Etat qui font de la recherche de l’autosuffisance alimentaire un objectif fondamental à atteindre à travers la stratégie « faim zéro d’ici à 2021 »

Le Festival International du Mil (FESTIMI) a pour but principal de promouvoir l’alimentation saine et équilibrée de la famille particulièrement en milieu rural afin de mieux lutter contre la malnutriton.Plus spécifiquement le FESTIMIL vise à : mieux faire connaitre l’importance de la culture du mil, renforcer la concertation et la synergie entre les acteurs de la chaine de valeur du mil, attirer l’attention des investisseurs sur la nécessité de soutenir la production du mil, mettre en exergue le rôle fondamental du mil dans l’equilibre alimentaire et la lutte contre la faim et la malnutrition a ajouté le ministre d’état.

Par ailleurs le gouverneur de la région de Niamey M. Issaka Hassane Karanta a ajouté que le festival du mil dont nous célébrons la 1ére édition a Niamey met en exergue la qualité alimentaire et nutritionnelle du mil denrée très répandue dans toutes les contrées du Niger. Transformer on en fait du touwo, du coco, du comandi, en passant par le Bassi, le fourra, le massa pour ne citer que cela parce que le mil renferme du fer et du zinc deux éléments nécessaires a l’organisme.

Il faut noter aussi qu’il y a eu une signature de collaboration entre le Directeur Général de l’ANSI M. Ibrahim Guimba et le Directeur Géneral de l’ICRISAT de l’inde M. Peter Carberry et aussi une attestation de reconnaissance a été remise pour la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou par le Directeur Général de l’ICRISAT de l’inde.

Sources:

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*