Ville de Niamey : Près de 2000 agents contractuels suspendus exigent réparation

C’est à travers un sit-in que les agents contractuels de la ville de Niamey suspendus en 2016, ont manifesté leur indignation ce vendredi 17 Mai dans les locaux de la ville, face au manque de dialogue et un refus des autorités de la ville d’obtempérer aux décisions de justice rendues en leur faveur.

Voilà presque trois ans, que dure le calvaire des agents contractuels de la ville de Niamey. Ils se sont réveillés un matin de 02 Août 2016 avec en face d’eux une note de service indiquant leurs suspensions. Une décision qu’ils attaquèrent en justice et dont le délibéré du jugement rendu en première instance le 28 janvier dernier instruisait la mairie de les rétablir dans leur droit.

Quatre mois après le délibéré, c’est le silence radio au niveau de Délégation Spéciale de la Ville de Niamey. Pas la moindre réhabilitation et encore moins, une entame de discussions entre les deux parties. Une indifférence que condamnent les victimes jetées à la rue depuis près de trois ans.  Les revendications des manifestants se résument en deux points principaux : la reprise du dialogue devant conduire à leur réintégration effective.   

Les agents contractuels de la ville de Niamey qui se disent ouvert aux pourparlers, entendent mener d’autres actions pacifiques dans les jours à venir pour se faire entendre.

Ibrahim M. Laouali pour Niameyinfo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*