Une nouvelle incursion de Boko Haram fait au moins 14 morts et des blessés à Nguiguimi

La région de Diffa a été à nouveau la cible d’une attaque terroriste dans la soirée du mercredi 27 mars. Selon les premières informations, c’est le site de réfugiés de Nguiguimi qui a été le théâtre de cette tuerie qui a fait une dizaine de victimes.

Le groupe terroriste Boko Haram a, à nouveau frappé dans la région de Diffa. Selon les informations de sources sécuritaires, ce serait deux femmes kamikazes qui auraient déclenché les hostilités. La première, interceptée aux environs de 22 heures par un soldat en faction, s’est aussitôt fait exploser aux alentours de la compagnie militaire. Une seconde kamikaze réussira à s’infiltrer dans les locaux de la gendarmerie et déclencher son engin explosif. Profitant de la panique générale, d’autres éléments du groupe terroriste investissent le camp de réfugiés de Nguiguimi et ouvriront le feu sur ses occupants. Des tirs d’armes légères et d’armes lourdes étaient entendus à divers endroits de la localité, selon des témoins. Des centaines de cases ont été également brûlées par les assaillants.  

Le bilan provisoire fait état de 14 morts dont les deux kamikazes. Dans le détail, 8 victimes sont à déplorer dans le camp de réfugiés et 4 dans les locaux de la gendarmerie. Six blessés ont été évacués dans les centres de santé de Diffa.

La région de Diffa, frontière du Bassin du lac Tchad, repaire du groupe terroriste Boko Haram est depuis quelques années, fréquemment confrontée aux violences extrémistes. Les autorités nigériennes ont proclamé l’état d’urgence dans la région depuis 2015.

Waliyullah T. pour Niameyinfos.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*